Soudure à l’arc : Les bases et les précautions à prendre

Il existe de nombreux procédés et techniques de soudage différents, mais l’un des plus couramment utilisés est le soudage à l’arc. Également connu sous le nom de soudage par baguette ou de soudage par résistance électrique, le soudage à l’arc est une méthode idéale pour assembler des pièces métalliques. Il est rapide, nécessite un apport de chaleur relativement faible et produit très peu d’étincelles et de fumées, ce qui est idéal pour travailler dans des espaces confinés ou avec des produits chimiques volatils. Le soudage à l’arc sous gaz protecteur d’argon est un type de soudage à l’arc qui utilise un gaz inerte (argon) pour protéger la zone à souder des contaminants. L’absence de gaz nocifs rend cette technique beaucoup plus sûre que les méthodes traditionnelles sans protection, comme le soudage à l’arc avec électrode enrobée (GMAW). Cet article présente les principes de base du soudage à l’arc sous protection gazeuse à l’argon et explique comment régler votre poste à souder en toute sécurité lorsque vous utilisez cette technique.

Qu’est-ce que le soudage à l’arc sous gaz protecteur d’argon ?

Le soudage à l’arc sous gaz protecteur d’argon est un type de soudage à l’arc qui utilise un gaz inerte (argon) pour protéger la zone à souder des contaminants. L’absence de gaz nocifs rend cette technique beaucoup plus sûre que les méthodes traditionnelles non blindées, telles que le soudage à l’arc avec électrode enrobée (GMAW). Le gaz argon agit comme un bouclier, empêchant l’oxygène et les autres contaminants d’atteindre l’arc de soudage et le joint de soudure. En conséquence, le bain de soudure (le métal fondu dans le joint de soudure) refroidit beaucoup plus rapidement, ce qui donne un joint de soudure plus propre et plus durable pour fixer votre garde-corps mezzanine.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Lors d’une soudure à l’arc sous gaz protecteur d’argon, le soudeur crée d’abord un arc électrique entre l’électrode et la pièce métallique. Lorsque le courant circule dans l’arc, il crée de la chaleur en raison de la résistance électrique. Cette chaleur fait fondre la pièce, créant un bain de métal en fusion appelé  » bain de soudure « . Le soudeur contrôle la vitesse de la soudure en réglant la quantité de courant qui circule dans l’arc. Le soudeur peut également ajuster la vitesse en modifiant la position de l’électrode.

utilisation par un ouvrier de la soudure électrique pour relier les métaux de construction

Qui peut effectuer le soudage à l’arc sous gaz protecteur et à l’argon ?

Tout le monde peut effectuer un soudage à l’arc sous protection gazeuse à l’argon, à condition de posséder les connaissances et les compétences nécessaires. Toutefois, en raison des dangers potentiels, ce type de soudage ne doit être effectué que par des professionnels qualifiés. Heureusement, des cours de formation sont largement disponibles et peuvent être suivis en ligne ou en classe. Pour pouvoir effectuer du soudage à l’arc sous protection gazeuse, une personne doit avoir obtenu une qualification reconnue en soudage. Il peut s’agir de certificats de compétence ou de qualifications complètes reconnues. Chaque pays a ses propres exigences en matière de certification, il est donc important de faire vos recherches au préalable pour éviter toute complication inutile.

Équipement et installation

N’oubliez pas que vous devrez installer un poste de soudage à gaz pour chaque type de procédé de soudage, et pas seulement pour le soudage à l’arc sous protection gazeuse à l’argon.

Pour configurer correctement votre poste, suivez les étapes suivantes :

Tout d’abord, modifiez le circuit de soudage de la machine en basculant le disjoncteur et en plaçant l’interrupteur à bascule sur la position  » SOUDAGE « . Ensuite, sélectionnez la position « GAS » sur l’interrupteur à bascule pour choisir le type de gaz que vous utiliserez et sélectionnez le régulateur approprié. Les dernières étapes consistent à ouvrir le robinet de la bouteille de gaz, à régler le débit en tournant le bouton du régulateur jusqu’à ce que l’aiguille pointe vers « 0 », et à allumer la machine à souder.

Liste de contrôle de sécurité

  • Assurez-vous que votre machine est correctement réglée avant de commencer à souder.
  • Veillez à suivre la procédure correcte pour changer, remplir et purger la bouteille de gaz.
  • Restez hydraté et faites des pauses régulières pour éviter la fatigue et les problèmes de santé.
  • Assurez-vous que votre zone de travail est bien ventilée et que vous portez les équipements de sécurité appropriés.

Si l’une des mesures de sécurité ci-dessus n’est pas respectée, un accident risque de se produire. C’est pourquoi il est important de respecter toutes les mesures de sécurité et d’éviter toute pratique dangereuse pendant le soudage.

A retenir soudure à l’arc

Le soudage à l’arc sous gaz protecteur d’argon est un type de soudage à l’arc qui utilise un gaz inerte pour protéger la zone à souder des contaminants. L’absence de gaz nocifs rend cette technique beaucoup plus sûre que les méthodes traditionnelles non blindées, telles que le soudage à l’arc avec gaz et métal. Le gaz argon agit comme un écran, empêchant l’oxygène et les autres contaminants d’atteindre l’arc de soudage et le joint de soudure. En conséquence, le bain de soudure se refroidit beaucoup plus rapidement, ce qui donne un joint de soudure plus propre et plus durable. Lors d’une soudure à l’arc sous gaz protecteur d’argon, le soudeur crée d’abord un arc électrique entre l’électrode et la pièce métallique. Le soudeur contrôle la vitesse de la soudure en régulant la quantité de courant circulant dans l’arc. Le soudeur peut également régler la vitesse en modifiant la position de l’électrode.

Laisser un commentaire